Au bord de l'eau

Rien de plus zen qu’un moment de détente au bord de l’eau. Si vous voulez retrouver ce sentiment de plénitude à la maison, nous vous proposons 7 idées créatives et contemporaines qui, même au travers d’une vitre, vont vous permettre de faire entrer l’été dans le salon.

Olmo Peeters   ECOWORKS 01  HR 66

Une maison construite à Bornem par les architectes anversois B-bis. La pente de la toiture végétale se termine non par une gouttière, mais par une chute d’eau ! Ce qui crée un joli spectacle les jours de pluie. Les propriétaires auraient souhaité que l’eau du toit s’écoule directement dans la pièce d’eau en contrebas. Il fallait cependant que l’eau de l’étang soit aussi pauvre que possible en nitrates et en phosphates, afin d’éviter qu’elle verdisse. Il a donc été décidé que l’eau du toit chuterait plutôt dans le jardin. Mais l’effet est à peu près le même. Notons aussi que l’étang de baignade semble planté au beau milieu d’une prairie. La transition entre jardin et étang a été adoucie en limitant l’un des murs droits de l’étang de nage
avec une berge végétale donnant l’illusion que l’étang et le jardin ne font qu’un. On peut donc faire ici quelques longueurs, protégé des regards par une végétation de prairie. Et lorsqu’il pleut à verse, on peut prendre une douche sous la descente du toit !
ecoworks.be – copyright: Olmo Peeters.

MarineTricot SVH 013

Comment ne pas penser aux Case Study Houses californiennes en voyant cette maison construite sur les hauteurs de Charleroi. Dans l’immédiat après-guerre, les plus grands architectes californiens (les Eames, Richard Neutra…) avaient été conviés à imaginer et construire des maisons  économiques et fonctionnelles, pouvant être reproduites à l’infini en prévision du boom démographique. Quand en 1959, un ingénieur carolo revient chez lui après quelques années passées aux USA, il en a des images plein la tête. Il fait alors construire cette maison en L avec une belle place accordée à la piscine. Lorsque l’architecte d’intérieur Marine Tricot a acheté et rénové la maison, elle a accentué encore le rôle de l’eau dans le décor. La piscine a été déplacée, agrandie et entourée d’une terrasse en très grands carreaux de béton. De larges baies vitrées permettent aussi d’en profiter depuis l’intérieur. Et si  la piscine est orientée au nord, les habitants n’en profitent pas moins du soleil étant donné la faible hauteur de la maison. Par ailleurs, les rayons ne viennent jamais cogner sur les grandes baies vitrées, de sorte qu’il ne fait pas trop chaud à l’intérieur. marinetricot.be – copyright: Sarah Van Hove

biopoolPSG.be 3664

Le plan d’eau extérieur joue ici un rôle crucial… à l’intérieur ! L’encadrement de la fenêtre a en effet été pensé pour profiter le plus pleinement possible d’un spectacle extérieur. Les galets ronds posés au fond du bassin peu profond sont le contrepoint du tapis gris et moelleux du salon. L’eau qui jaillit des tuyaux en aluminium laqué blanc crée l’effet d’une minicascade. Ensuite, les feuilles de Gunnera, aux airs de rhubarbe, le Waldsteinia, plus subtil, et la renouée blanche oscillent au vent. De quoi offrir aux regards méditatifs matière à admirer… Pour en revenir à ce bassin rectangulaire profond de trente centimètres à peine, il est ce qu’on appelle un “miroir d’eau”. Selon les perspectives et la lumière, il vient réfléchir les nuages, le bleu du ciel, les plantes et les bâtiments. Etant donné sa faible profondeur, l’eau se réchauffe et se refroidit rapidement. Ces variations de température extrêmes empêchent le développement des algues, algues qui viendraient gêner la réflexion. Ce jardin et cet étang naturel (le filtrage est essentiellement assuré par les plantes) sont une réalisation de Monbaliu et Francis Broos avec l’entreprise Biopoool.

Bassin : biopool.be – copyright: Biopool.

Texte: Leen Creve.

 

article précédent article suivant

votre réaction

* Ces champs sont indispensables pour un suivi correct

Shop suggesties

Inspiratie suggesties