Une maison basse énergie en Ardenne

Au cœur de l’Ardenne, l’architecte de cette maison basse énergie a tiré un profit maximal de l’environnement.

Confiance mutuelle

“Nous n’avions aucune envie d’une maison de catalogue. Nous voulions quelque chose d’unique”, déclarent les propriétaires. “Choisir notre architecte n’a pas été trop compliqué. Nous connaissions Sandrine Marlair depuis des années et aimions son travail. La confiance était mutuelle, ce qui est toujours appréciable.” “J’ai essayé de tirer au maximum parti de l’environnement”, explique l’architecte. “Nous avons ainsi veillé à ce que l’architecture, bien que résolument moderne, s’accorde au bâti rural traditionnel. L’intégration au paysage a été déterminante. En tant qu’architecte, vous travaillez toujours avec ce qui vous est donné: l’orientation de la parcelle, le mouvement du soleil, l’implantation et le relief.” D’un point de vue énergétique, le facteur le plus influent est la position par rapport aux apports solaires. Concrètement, cela veut dire: de grandes fenêtres à l’est et une façade nord la plus fermée possible. Autres éléments indispensables: l’isolation en flocons de cellulose (insufflés à l’intérieur de l’ossature bois) et la pompe à chaleur.

En haut = en bas

“La décision la plus difficile à prendre a été de placer le séjour à l’étage et les chambres au niveau inférieur. Mais cela a été déterminant”, expliquent les habitants. Pourquoi ce choix? Du fait de l’inclinaison du terrain, l’étage supérieur est situé un peu au-dessus du niveau de la rue; l’étage inférieur, lui, légèrement au-dessous. “En plaçant les chambres en bas, le bruit de la chaussée – assez fréquentée – ne vient pas déranger notre sommeil, tandis que le séjour bénéficie d’une meilleure vue et surtout de plus de lumière, donc d’un meilleur confort thermique. Ensuite, nous avons pu fermer complètement la façade à rue, optant pour un bardage en cèdre, qui est le bois également utilisé pour la toiture. Nous avons choisi le cèdre parce qu’il se patine joliment, mais aussi parce qu’il est facile d’entretien.

Source: Gael Maison février-mars 2015 | Texte Leen Creve | Photos Peter Schoemans | Stylisme Siska Loraine

article précédent article suivant

votre réaction

* Ces champs sont indispensables pour un suivi correct

Shop suggesties

Inspiratie suggesties