Calme méditerranéen au cœur du Limbourg

Allongé au bord de la piscine, on se croirait dans le sud de l’Europe, mais rien n’est moins vrai. Nous sommes en fait dans le nord-est de la province du Limbourg où une ancienne ferme a été transformée en un charmant. Bienvenue à Hof ter Cauwe.

Ode aux oiseaux

Rien ne prédestinait la maîtresse des lieux, Patricia Vanderveken, à ouvrir un Bed & Breakfast. Cela faisait plus de vingt ans qu’elle avait acquis cette ferme de 1934, lorsqu’un beau jour, elle décida de déménager et de céder la maison à son fils. Hélas, ce dernier ne se sentait pas prêt à venir y habiter. Mettre le bien en vente n’était toutefois pas une option, le laisser à l’abandon encore moins. “J’ai alors pensé en faire une maison de vacances”, relate Patricia. “Mais je trouvais que la ferme était trop belle pour ça. Un Bed & Breakfast me sembla le choix le plus judicieux.” Patricia a baptisé son B&B Hof Ter Cauwe, en souvenir aux corbeaux (kauw en néerlandais), oiseaux que l’on rencontrait autrefois dans le petit village de Kaulille (où se trouve le B&B). Le corbeau est devenu un thème récurent dans toute la maison; en témoignent le panneau de bienvenue à l’entrée, les petites et grandes décorations de l’espace déjeuner, le linge de lit, les décors muraux…

Conserver le caractère

Pour transformer une habitation privée en B&B, il faut bien sûr l’adapter de fond en comble. L’extérieur, qui était déjà ravissant à la base, est quant à lui pratiquement resté inchangé. Fait est que le jardin de la fermette au charme authentique est phénoménal. La piscine aux margelles en pierre calcaire portugaise et bandes de granite, la terrasse sous les mûriers et la vue plongeante sur le reste du jardin verdoyant nous donnent dès le premier regard une sensation instantanée de vacances. À l’intérieur par contre, les interventions nécessaires furent plus nombreuses. Patricia s’est donc fait épauler par b+. “Ces dernières années, nous sommes de plus en plus sollicités pour des rénovations”, déclare Ilse Vandepoel de b+. “Il est vrai qu’il y a de moins en moins de terrains à bâtir convenant à de grands projets flambant neufs. Dans le cas d’une transformation comme celle-ci, il s’agit surtout de mettre la villa en valeur en adoptant une vision bien pensée. Ce qui doit qui plus est avoir lieu en tenant compte des normes actuelles et futures, mais aussi dans le respect de l’historique du bâtiment.”

Transition fluide

L’équipe de b+ a mené cette transformation avec énormément de professionnalisme, sous l’œil attentif de l’architecte d’intérieur Paul Vaes. “Patricia souhaitait une ambiance bucolique et romantique”, explique-t-il. “Nous avons pu conserver divers éléments, comme les poutres massives du séjour et les carrelages de la cuisine et de l’espace déjeuner. À d’autres endroits, les modifications ont été plus drastiques. Par exemple, le mur entre la cuisine et le salon a été abattu afin de créer un grand espace ouvert. Le bar fabriqué sur mesure assure aujourd’hui une transition fluide entre cuisine et living. À l’étage, il y avait trois chambres à coucher et une salle de bains. Nous en avons fait deux chambres d’hôtes possédant chacune leur propre salle de bains.”

Verdure apaisante

Neuf mois plus tard, Hof Ter Cauwe ouvrait ses portes. “Grâce à des instructions claires et à une excellente communication avec l’équipe de b+, tout s’est déroulé comme sur des roulettes. Une garantie imperméable afin que les normes de qualité très strictes en termes de sécurité incendie et d’isolation acoustique soient assurément respectées”, ajouta Patricia. “C’était primordial car c’est surtout pour le calme et la verdure que l’on vient séjourner ici. Nous sommes tout près d’itinéraires de promenades à pied, à vélo ou à cheval et la région compte plusieurs réserves naturelles. Vient ensuite l’ambiance conviviale qui règne dans le B&B: nos hôtes apprécient surtout l’espace déjeuner avec son bow-window offrant une vue spectaculaire sur le jardin. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’ils y restent plusieurs heures après avoir terminé leur petit-déjeuner!”

Loger dans Hof Ter Cauwe? Trouvez plus d’informations sur le site.

Source: Maisons de Charme août/septembre 2015 | Photos Dorien Ceulemans | Texte Bert De Pau

article précédent article suivant

votre réaction

* Ces champs sont indispensables pour un suivi correct

Shop suggesties

Inspiratie suggesties