Acheter une maison sur papier? Mode d’emploi

Quand vous signez un projet de construction, il n’y a rien à visiter. Vous devez vous contenter d’un terrain nu et des plans. Toutefois, l’achat d’une maison « sur papier » n’est pas une mince affaire. Pour éviter toute surprise, référez-vous aux 4 points suivants.

1. Sachez ce que vous achetez

Acheter une construction neuve a de nombreux avantages: vous êtes relativement libre d’aménager l’espace comme bon vous semble, tout est flambant neuf, les normes de sécurité sont respectées et l’isolation est élevée. Certains aspects doivent toutefois aussi être pris en considération: le délai à attendre avant que les travaux soient terminés, les suppléments pour les modifications, sans compter que le résultat final est rarement parfait. C’est pourquoi il est toujours judicieux, une fois les travaux achevés, de faire examiner votre bâtiment par un expert afin de détecter les éventuels défauts. Vous pourrez prendre d’autres décisions par la suite. Comme voir si vous optez pour une salle de bains basique ou pour une version plus chic. Peut-être souhaiterez-vous ajouter un mur, d’autres portes ou une prise supplémentaire. Étant donné que tout cela a un coût, il conviendra d’être particulièrement attentif à vos choix, de vérifier la garantie et de prendre des accords. En cas de problèmes inattendus, les entrepreneurs risquent en effet de tenter de se décharger de toute responsabilité.

2. Examinez les plans

En consultant la brochure du promoteur, vous aurez déjà une petite idée de l’emplacement et des possibilités de votre habitation. Mais la réelle affectation des pièces ne pourra avoir lieu que sur la base des plans de construction. Vous passerez sans doute une grande partie de votre temps à les étudier. Vous y vérifierez les dimensions des pièces, leur agencement de même que l’épaisseur des murs. Soyez également vigilant à certains points comme la hauteur de passage et l’emplacement des fenêtres, la lumière du jour étant déterminante dans l’atmosphère d’une pièce. N’oubliez pas non plus le sens d’ouverture des portes, la ligne de foulée des escaliers ainsi que les options de ventilation. Il est également pratique de déterminer au préalable le nombre de prises nécessaires dans chaque pièce et les endroits où elles viendront se positionner.

3. Déterminez l’orientation

Le plan de situation indique comment se situent le bâtiment et le terrain de même que les constructions qui sont prévues à proximité immédiate. Profitez-en pour vérifier également comment la maison est orientée par rapport au soleil. Vous pouvez demander au promoteur de réaliser une étude d’ensoleillement qui vous permettra de visualiser les effets des ombres et de la lumière naturelle sur votre projet. Ceci s’avèrera très pratique pour l’agencement des pièces et du jardin.

4. Allez jetez un coup d’œil

Si vous avez de la chance, peut-être existe-t-il déjà une maison témoin que vous pouvez visiter. De quoi avoir une première impression de la maison et voir si elle est en phase avec vos idées. Mais de plus en plus de promoteurs immobiliers ont aussi recours à des casques de réalité virtuelle vous permettant de déambuler dans votre future habitation alors que les travaux n’ont pas encore débuté. L’avantage est qu’en 3D vous pouvez déjà « ressentir » la maison, voir si l’extension en question apporte vraiment beaucoup d’espace supplémentaire ou si, tout compte fait, la cuisine n’est pas trop sombre.

Source image: vtwonen février 2015 | Photographie Dana van Leeuwen | Stylisme Femke Pastijn

article précédent article suivant

votre réaction

* Ces champs sont indispensables pour un suivi correct

Shop suggesties

Inspiratie suggesties