Sur une péniche à Amsterdam

Pour Annelies, imaginer qu’elle retournerait un jour dans l’endroit qui l’a vu grandir était trop beau pour être vrai. Mais quand avec Hans, ils ont vu qu’il y avait là, sur la digue, une vieille épave à vendre avec son ponton, c’était pour eux deux rêves qui se réalisaient: vivre dans un cadre magnifique à bord d’une péniche qu’ils pourraient entièrement bâtir comme ils l’entendaient.

Du rêve à la réalité

Annelies est assise sur le petit ponton à côté de sa péniche à Amsterdam-Noord et fixe l’eau du regard. « Je trouve que c’est tellement reposant de contempler la surface de l’eau », dit-elle. « Ce n’est jamais pareil. Aujourd’hui, on y voit de petites ondulations, les autres jours elle tangue furieusement et il arrive même qu’elle soit gelée. » Annelies a grandi sur une péniche sur la même digue. « Mes parents y vivent toujours et ma sœur aînée vit aussi depuis des années sur la digue. » Le fait qu’elle et son mari ait aussi la chance d’obtenir une place ici était inespéré. « Ici, tout est généralement déjà vendu avant que ne paraisse l’annonce officielle sur le marché. Mes parents, ma sœur, et moi désormais, nous recevons régulièrement du courrier dans notre boîte aux lettres de gens désireux d’acheter un endroit comme celui-ci. » Si cela a été possible, c’est parce que la parcelle a été vendue avec une vieille épave. Annelies: « Il y avait aussi le prix mais cela impliquait qu’il fallait reconstruire du neuf. Hans et moi avions de toute façon envie depuis quelque temps de créer quelque chose et nous avons ensuite tout fait pour que l’hypothèque nous soit accordée. »

Extension

Ça a marché, et Annelies et Hans ont élaboré un projet. « En bas, nous voulions un espace ouvert aussi grand que possible et sans couloirs. L’étage ne pouvait malheureusement pas être aussi grand car, selon le plan d’urbanisme, la superficie totale du bateau ne pouvait pas excéder 140 m². C’est pour cette raison que nous avons opté pour un vide. » Annelies a fourni les croquis à un constructeur de Lelystad qui a fabriqué la péniche en six mois. À la livraison, elle était quasiment complète: la cuisine était installée, les sols étaient posés et il y avait même déjà le papier peint. Il fallait juste encore terminer la salle de bains. Annelies: « Comme nous avions déjà dépassé notre budget, nous préférions faire cela nous-mêmes. » Le second grand projet concernait le jardin qui, avec ses 10 mètres sur 15, est plutôt spacieux pour les normes d’Amsterdam.

Votre shopping dans ce style

Coussin jaune De Kussenfabriek, coussin nuage Bloomingville, support pour plante Handed By, étagère murale Farma, poster Bloomingville, plantes de chez Green Lifestyle Store, fauteuil à bascule Kartell, fauteuil jaune Vestbjerg, tapis Zuiver.

Source: vtwonen 06-2018 | Photographie & stylisme Jeltje Fotografie

article précédent article suivant

votre réaction

* Ces champs sont indispensables pour un suivi correct

Shop suggesties

Inspiratie suggesties