Appartement urbain dans un ancien entrepôt

Alexander n’avait à vrai dire pas du tout l’intention de transformer son appartement. Il pensait mettre un peu de peinture ici et là, y installer les meubles et que cela suffirait. Mais les choses ont pris une autre tournure.

Méconnaissable

Avant qu’Alexander et ses enfants puissent occuper les lieux, il y avait une seule chose à faire. “Il y avait partout du séquoia bon marché de différentes couleurs. C’était horrible. Il fallait l’enlever. Mais ce n’est pas tout. Car quand j’ai acheté, je voulais réaliser une pièce supplémentaire et le palier était en fait un espace vide trop grand. Je me suis donc mis à la recherche d’un architecte que j’ai trouvé en la personne de Rick Thani. Je n’ai volontairement pas choisi un ‘grand nom’ mais juste quelqu’un qui se charge de petits projets. La façon dont il a transformé sa maison m’a vraiment plu.” La cuisine a été rénovée et l’agencement existant au deuxième étage a été modifié. “La salle de bains datait quelque peu, mais elle avait pourtant un petit quelque chose et, pour ma part, elle pouvait rester telle quelle. Mais sur les conseils de Rick, cette pièce a été déplacée de l’autre côté du couloir de façon à avoir une chambre plus spacieuse pour Miguel. Finalement, c’est la salle de bains qui a nécessité le plus de dépenses, mais cela en valait vraiment la peine. C’est une pièce tellement agréable avec ces tuiles naturelles et toute cette lumière qui entre par la fenêtre de toit. C’est comme si vous preniez votre douche dehors. Le seul inconvénient est que l’on a tendance à y rester un peu trop longtemps.” La structure portante du toit a aussi été rendue visible et tout l’appartement a été plafonné et peint. Après quelques mois de travaux, il était terminé et tout à fait conforme à ce que nous voulions.

Pas de copier-coller

Quand vous entrez chez Alexander, vous avez immédiatement l’impression de participer à un festival d’été, aux sons de DJ tels que Donato Dozzy et Oliver Koletzki. “J’ai toujours aimé faire de la musique. Si je devais avoir une pièce en plus, j’y installerais certainement un studio à part.” Et ce qui frappe avant tout, c’est le mélange de déco vintage et moderne. “Mes amis m’ont dit: ‘Cette maison, c’est tout toi, pleine de diversités et de contrastes. ‘ J’ai des goûts variés et ceux-ci changent souvent. Dans cette maison, j’ai opté pour des classiques que j’ai complétés par des objets industriels. En même temps, j’aime ce qui est épuré et moderne. Je pense que la qualité doit être une priorité et mes choix sont aussi longuement réfléchis. Pour moi, le minimalisme est la règle.” Pour ce qui est de l’aménagement, Alexander s’est surtout inspiré de magazines et de boutiques de décoration. “La penderie que j’ai fait construire pour la chambre s’inspire d’une réalisation d’un designer italien que j’ai découverte en feuilletant un magazine lors d’un vol. L’idée était que la planche soit exactement adaptée à une pile de T-shirts pour que ceux-ci restent bien pliés. Cela me plaisait beaucoup. Malheureusement, la mise en œuvre a été un peu différente chez moi parce que le mur est de biais. Mais bon, c’est ce qui la rend unique. Côté magasins, j’aime beaucoup le côté léger et naturel de chez Sukha Amsterdam. Cela se reflète dans mes murs blancs et le tapis. Sjakies, ici à Haarlem, propose de jolis articles vintage. Et Dotshop ainsi que le concept store Portrait figurent aussi parmi mes favoris dans le coin, tout comme l’intérieur du café Native. Mais je ne voudrais jamais faire un copier-coller du style d’un magasin. Je puise des idées un peu partout que je combine ensuite ensemble.”

Source: vtwonen 09-2016 | Stylisme et photographie Holly Marder | Texte Lotte Herink

article précédent article suivant

votre réaction

* Ces champs sont indispensables pour un suivi correct

Shop suggesties

Inspiratie suggesties