Bungalow des années 60 dans l’ambiance de Noël

Une maison des années 30 avec bow-window et une maison de maître de 1915: Kim et Tjimme ont longtemps séjourné dans de vieilles demeures typiques. Jusqu’à ce qu’ils décident de quitter la ville et découvrent un bungalow de village des années 60.

Gros travaux

Pendant des années, la famille a célébré Noël dans le sud de la France, dans la résidence secondaire des parents de Kim. Jusqu’à ce qu’il s’avère plus pratique de rester au pays suite à un véritable baby boom au sein de la famille. C’est donc ainsi que, l’an passé, tout le clan s’est rassemblé autour de la table de Kim et Tjimme. “Heureusement qu’elle mesure trois mètres de long! C’était notre premier Noël dans cette maison. Chacun avait préparé un bon petit plat, j’avais dressé la table avec mon plus joli service et mes couverts en argent, et nous avons bien sûr décoré le sapin avec Woed. C’était tellement agréable tous ensemble que nous rééditons l’expérience cette année.” Cet évènement festif se déroulera dans le cadre de ce que l’on appelle un bungalow Ford des années 60: une habitation rectangulaire avec étage et un toit légèrement incliné.  “Et très morne”, ajoute Kim en riant. “Tellement morne que nous nous sommes dit que nous pourrions en faire quelque chose de joli, le plus petit ajout aurait déjà contribué à l’embellir. Mais nous avons vu grand et il n’est finalement resté de la maison d’origine que trois murs et une fenêtre.”

À chaque fonction d’habitation son matériau

Kim et Tjimme ont grandi dans la jolie région de Hoeksche Waard. Des villageois, qui ont succombé par la suite au charme de Rotterdam, mais qui sont retournés à leurs racines pour leur progéniture. “Nous avons acheté la maison pour le terrain: 2500 mètres carrés avec des arbres fruitiers, dans le village, non loin du lac.” Le bungalow était affreux. “Nous voulions en fait le démolir. Mais la base paraissait solide et nous avons par conséquent décidé de le transformer.” Un projet a été réalisé en collaboration avec les architectes RoosRos, le fil conducteur et la source d’inspiration étant l’ancienne maison du couple, un bâtiment datant de 1915 situé à Kralingen. Une annexe fut donc réalisée pour se rapprocher de la surface habitable de Kralingen et les portes coulissantes classiques firent place à des modèles en acier en guise de séparation entre le séjour et la salle à manger. L’habitation rectangulaire est maintenant divisée en trois, explique Kim. “À gauche se trouve le côté dur, la cuisine avec son sol en béton. Au centre, le séjour chaleureux avec un plancher en chêne à chevrons et les mêmes murs taupe et chocolat que nous avions à Rotterdam. Sur la droite se trouve le côté doux, notre chambre avec un revêtement de sol. Nous avons mûrement réfléchi à la fonction de chaque pièce avant d’y appliquer les matériaux.” Kim est ravie de son bungalow. “Chaque soir quand je me couche, je me dis que je suis heureuse de cette maison. Elle nous convient tout simplement. Nous l’avons personnalisée et, grâce à des détails comme les interrupteurs en bakélite, nous avons malgré tout réussi à y créer l’ambiance d’une vieille maison. Un petit paradis en été, super douillet en hiver grâce aux charmants moments passés au coin du feu, aux petits plats mijotés et bientôt à une nouvelle réunion de toute la famille autour de la table de Noël.”

Source: vtwonen spécial fêtes 2016 | Photographie Jansje Klazinga | Stylisme Emmy van Dantzig | Texte Monique van der Pauw

article précédent article suivant

votre réaction

* Ces champs sont indispensables pour un suivi correct

Shop suggesties

Inspiratie suggesties