Maison d’angle de 1913

Voilà dix-huit ans que Marloes et Robert vivent dans leur maison centenaire, mais rien n’est jamais fini. Et c’est précisément ce qui leur plaît. “Chaque semaine, il y a du changement.”

Maison d’étudiants délabrée

“Ce que nous avons fait? Eh bien, tout!” C’est avec enthousiasme et en chœur que Marloes et Robert parlent de la transformation de la maison de leurs rêves. “Nous voulions une maison dans le centre-ville, à l’intérieur des canaux d’Enschede. À la fin de la rue, vous êtes en ville. La gare et l’autoroute sont aussi à proximité. C’est très pratique. Nous avons eu le coup de foudre pour le grand jardin, le style de la maison – qui remonte à 1913 – et ses plafonds de trois mètres de haut. Ils la rendent vraiment très lumineuse. Lorsque nous l’avons visitée, c’était une maison d’étudiants délabrée. Une fois que nous avons eu les clés en main, nos amis nous ont dit: ‘C’est un taudis que vous avez acheté!’ Alors que nous, nous pensions: regardez comme le jardin est magnifique! Nous avons passé outre tout cela car nous savions que ça allait devenir quelque chose de bien.”

Robert: “Nous avons commencé par l’étage car la priorité était de pouvoir dormir et se laver. Nous avons tout démoli et avons divisé la pièce à l’avant en deux. C’est désormais la chambre de Pippa et la salle de bains. Avec baignoire, l’un de nos grands souhaits. Le vestibule offrait suffisamment d’espace pour une deuxième petite chambre et à l’arrière est venue s’installer la chambre des parents avec dressing. Cela nous a pris un an. Nous n’avions pas encore de cuisine et tous les restaurants du coin qui vendent des plats à emporter nous connaissent bien maintenant, ainsi que nos plats préférés.”

Camping à domicile

Marloes: “Une fois que le haut a été terminé, nous avons déménagé. Tous les meubles se trouvaient à l’étage; il fallait que nous escaladions les armoires pour atteindre notre lit. Nous nous sommes alors sérieusement attaqués au rez-de-chaussée. Il se composait de trois pièces, des réduits en fait: une pièce avant, une mansarde au centre avec une cave en dessous – habituelle pour l’époque – et une pièce arrière. Nous avons cassé tous les murs pour en faire une seule grande pièce.” Robert: “Dans un premier temps, nous avons laissé le plancher surélevé de la mansarde. Cet élément nous paraissait intéressant mais nous avons malgré tout fini par l’enlever. Nous trouvions qu’il était dans un trop piteux état. On peut encore voir au lambris à quelle hauteur il se trouvait. Nous avons également fait placer des portes-fenêtres qui donnent sur le jardin. Par la suite, nous avons élargi et modernisé la cuisine. C’est maintenant l’une de nos pièces préférées dans la maison.”

Source: vtwonen 09-2016 | Photographie Hans Mossel | Stylisme Sabine Burkunk | Texte Erik Kouwenhoven

article précédent article suivant

votre réaction

* Ces champs sont indispensables pour un suivi correct

Shop suggesties

Inspiratie suggesties