Visite d’un loft à Gand

Marieke a toujours collectionné les vieilles chaises d’école. Et il n’y a pas meilleur endroit que le premier étage d’une ancienne école pour les mettre en valeur. Marieke et Tom ont en effet rejoint un projet d’habitat groupé et vivent aujourd’hui dans deux anciennes classes et un couloir. Leur cuisine était autrefois la pièce qui accueillait les manteaux et où les élèves passaient leurs punitions. « L’habitat partagé présente de nombreux avantages et je crois que c’est le meilleur moyen d’empêcher l’exode urbain des jeunes familles. »

Habiter dans une école

« L’habitat groupé est un concept qui m’a toujours attiré », déclare Tom, qui recherchait en vain un projet adapté depuis très longtemps. Après plusieurs années, alors qu’il a perdu tout espoir, trois amis le renseignent lui et Marieke sur une journée portes ouvertes qui doit avoir lieu dans une ancienne école primaire de Gand. « Trois couples, que nous ne connaissions pas alors, désiraient acquérir le site. Comme il était beaucoup trop grand pour eux seuls, ils étaient à la recherche d’autres familles pour les rejoindre dans l’aventure », explique Marieke. Elle se souvient très bien de la première fois où elle a mis les pieds à l’étage. « Il n’y avait plus guère de traces d’enfants, mis à part un petit drapeau affichant Roman, le prénom de notre fils. Pour moi, cette drôle de coïncidence a été le coup de pouce final pour élire domicile ici. » Tom et Marieke prennent ainsi possession de deux anciens locaux de classe et d’une partie de couloir.

La maison de papa

L’architecte d’intérieur a installé la cuisine et la salle de bains dans ce qui était jadis le couloir de manière à ce que les deux grandes classes puissent être entièrement utilisées comme pièces de vie et espaces de nuit. Le logement a une superficie totale de 135 mètres carrés. Ce n’est pas très grand pour une famille de quatre, mais grâce aux chambres en mezzanine et aux nombreux placards qui s’étirent du sol au plafond, il offre de multiples rangements. « De cette façon, nous n’avons dû acheter pratiquement aucun meuble », ajoute Marieke. L’espace nuit et le séjour peuvent être séparés l’un de l’autre à l’aide de deux grands panneaux coulissants qui restent ouverts en journée et que nous fermons la nuit. « Nous les avons installés le jour de mon anniversaire, ce qui n’était pas simple quand on sait qu’ils mesurent deux mètres sur quatre. Nous les avons fixés avec tous les voisins dans la soirée », explique Tom. Durant trois ans, ce dernier a consacré tout son temps libre à la rénovation. Avec son père et avec l’aide de professionnels, il a réalisé lui-même autant de tâches que possible. Depuis les travaux de démolition jusqu’au placement du chauffage par le sol et de la cuisine. « C’était tellement intense au cours la dernière année que les enfants commençaient à se demander quand nous allions enfin emménager dans la maison de papa », se souvient Marieke.

Source: vtwonen 04-2019 | Photographe Jonah Samyn | Stylisme Katrien Depoorter

article précédent article suivant

votre réaction

* Ces champs sont indispensables pour un suivi correct

Shop suggesties

Inspiratie suggesties